Carnet de route

Toucher la Pierra Menta...

Le 18/03/2008 par

Toucher la Pierra Menta

Notre raid débute sur le parking des remontées mécaniques d'Arêches en Beaufort. Distribution des sacs de ravitaillement de nos cinq journées à venir, contrôle Arva, piolet crampons et schuss au télésiège …Col de la Forclaz (2374m). Montée facile au Grand Mont ((2686m) ,d'où nous pouvons voir l'arête effilée empruntée lors de la Pierra Menta.Vue à 360, superbe. Temps dégagé comme l'est ce sommet assez à l'écart du massif. On joue à repérer qui du Jura, des Aravis, de la Chartreuse, Vercors, Oisans,Vanoise, les sommets déjà conquis …, rien ne gène notre regard , sauf , le Mont Blanc au nord ! on aperçoit même la Pierra Menta . Descente dans une neige traffolée mais néanmoins agréable à skier jusqu'au col de Louze et nous continuons notre traversée vers l'Est par le Rondelet, puis les crêtes qui lui succèdent. Nous sommes même obligés de finir skis sur le sac (là, cela devient plus que lourd) et nous arrivons sur notre dernier sommet du jour le crêt du Bœuf. Mini repos, il est déjà tard et la descente qui aurait du être débonnaire sur le refuge de la Coire (2059) devient hasardeuse au gré de l'imagination de cette neige de plus en plus croûtée .Au refuge, Corinne et ses quatre gardes du corps nous attendent pour partager pastis et vin de clémentine et souffler les bougies de François (un nouveau ? … né un 23 février). Heureusement, nous ne sommes pas seuls ! 27 pour 14 places, il n'a pas fait froid et les dortoirs ont bien ronronnés (si j'ose dire …). Dimanche, déchirement. Corinne part dans son Coin (col puis sommet) .Nous, nous ferons le tour et sommet du Crêt du Rey (2633) en passant par le Boulissoir (grands trous au milieu de rien, étonnant !). Belle pente sud-est trop transformée  (Pierre voulait basculer direct face Nord par un étroit couloir, la neige aurait été meilleure ….), repas au col de Corne noire, courte descente nord en poudre, remontée, poudre encore, grand ski sous les sifflets d'un chamois moqueur. Arrivée au refuge, exercice Arva .Nous serons seuls avec  trois jeunes d'Annecy très sympa. Lundi, gros sacs, nous traversons sur le refuge Presset. Le mont Coin (2539) d'abord, un couloir nord en poudre assez dense, chutes faciles pour certains et ainsi nous arrivons au lac d'Amour pour monter au pas Est de la Pierra Menta. Touchée. Repas dans l'herbe au soleil toujours présent , un autre couloir nord (NW) encore en poudre , puis col Bresson et arrivée au refuge (2514) . Mignon ,en bois, perché, comme un guet qui veille son lac .Avec Isa et Sylvie, « pour la sieste » nous faisons un petit tour aux cols du Grand fond pour admirer encore le Mont Blanc cette fois au soleil couchant .Corvée d'eau, tarot, fourneaux, dodo .Mardi direction l'aiguille de la Nova par son col (courte compagnie d'un lagopède ), petite arête en crampons ( Isa étrenne ) et descente Est en poudre et non traffolée (incroyable en beaufortain ) sur les cinq lacs et comme l'accès à la pointe de la Terrasse ne passe plus, on rebrousse chemin . Soulagement pour le chef de course car la perturbation à venir pointe déjà ses nuages menaçants et pour Cloé qui trouvait le programme bien long. Retour au refuge où Fred en repos forcé nous attend. Corvée d'eau ….Ah ! Deux voisins arrivent. Beaucoup de vent dans la nuit, la porte s'ouvre plusieurs fois. Mercredi matin, il neige un peu, ça s'éclaircit, puis ça se recouvre, puis … un ou deux tarots pour patienter (au dire de certains, j'ai encore des progrès à faire). Vexé, je sonne le départ, et on tente l'itinéraire par le Roc de la Charbonnière (2738) . Donc, descente facile et agréable dans dix centimètres de neige fraîche sous le masque (brouillard) de la Pierra Menta puis remontée de plus en plus raide jusqu'à mettre les crampons pour les cents derniers mètres . Isa adore (sic !) et Bertrand assure sa sécurité. Fred est boosté et Pierre cherche déjà un passage dans la face ouest . Très beau, escarpé, entre les rochers, suivi d'une large pente où on peut se lâcher malgré le jour blanc. Attention ! Traverser à gauche au dessus de la grosse barre rocheuse à ne pas sauter …super, on continue jusqu'au chalet du Coin (2137) et Pierre , sentant l'écurie fait la trace et nous mène à l'élégant sommet (2381) entre les cols des Embouchus et du Couvercle .Un ultime regard sur la Pierra Menta, et de là, on bascule sur le lac de Saint Guérin d'abord dans une neige transformée , puis de plus en plus pourrie . On suit la route jusqu'à la voiture de Bertrand . Déjà 16 heures et il faudrait enfin manger . Aller direction la fruitière de Beaufort….







CLUB ALPIN FRANCAIS NIMES CEVENNES
14 RUE FERNAND PELLOUTIER
30900  NIMES
Contactez-nous
Tél. 04 66 67 92 99
Permanences :
jeudi 20:00-22:00
Agenda