Carnet de route

RAID VAL GESSO-STURA, J.Prax, mars 2009.

Le 24/04/2009 par

          L'idée était de parcourir en ski d'Isola 2000 à Larche, ou de la Vésubie, ou de …. . Il n'y avait plus qu'à ouvrir les cartes et calculer des itinéraires possibles et raisonnables.Mais, qui vient ? Bertrand, Jérôme, chouette des alpinistes, on pourra passer partout. Sylvie, Isabelle, chouette des filles …. François, chouette un jeune quinqua un peu fou. JLR, chouette, ce sera notre serre file ! On partira donc de Saint Anna de Valdieri (Val Gesso) et on arrivera au villagio Primavéra (Val Stura). Le col de Larche, on y passe juste en voiture le dimanche 22 mars pour rencontrer à Bagni di Vinadio Emilio le gardien du refuge du quatrième jour. Nuit à l'hôtel de Bagni, repas gargantuesque. Lundi, on place la voiture de François à l'arrivée et nous descendons à Saint Anna (1000 m) d'où nous montons tranquillement (trois heures ) au refugio Livio Bianco ( 1890  ) .Dans le bas , nous traversons les énormes dégâts provoqués par les avalanches du mois de décembre ; par endroit, la forêt semble avoir poussé à l'horizontale !Quelle violence. Le refuge est niché au bord du lac Sottano de la Sella. Il a fallu presque une heure pour dégager le haut de la porte du refuge d'hiver, autant pour les fenêtres et autant pour notre terrasse avec vue sur le lac … Purée / brandade ; coucher huit heures. Mardi, direction le Matto (3084). On met les couteaux au dessus des barres au dessus du lac, on traverse le lac soprano de la Sella, bien solide, suit un vallon facile , une petite collation avant d'attaquer les pentes ouest du Matto , alors que le ciel s'assombri  par le nord . Le vent se lève , on approche . Brusquement , la brume nous enveloppe , un peu de grésil cingle les visages ; pas de vue , pas de sommet ; on déphoque , l'onglet est là pour François et Jacques , on descend , cela se découvre ! Tant pis on était déjà à 3000 … L'après midi, recherche Arva et exercice de sondage … et pose thé sur la terrasse … tient, là, sur le lac, un loup ? non , pas assez haut , pourtant ! ce sera un renard . Saucisses / semoule coucher huit heures. Mercredi , même direction vers l'ouest jusqu'au col de la Valetta et là , azimut au sud pour un cheminement tantôt en croupe , tantôt en crête , presque aérien , on sent le lac et le vallon de la veille dessous , impression superbe , on flotte , avec une vue imprenable sur le Matto et le lac et le refuge … on arrive au col est de la Paur ( 2890 m ). Courte descente en transfo jusqu'au lac de Valrossa et remontée jusqu'au col nord de Valrossa ( 2790) .Descente en poudre dans les pentes nord ouest d'abord , puis , cela s'oriente à l'ouest est cela devient transfo , un passage à plat , allez schuss , on tire à gauche , attention , il y a des barres , on choisit les couloirs d'avalanches, le fond est plus portant, et on arrive au refuge du Malinvern ( 1840 ) avec sa verrière qui a chauffé notre dortoir et où se reflète le Malinvern . Splendide. Séance de corde pour hisser nos sacs au dortoir. Purée / parmesan ; coucher huit heures. Jeudi 26 mars, lever plus tôt, départ 7H30 pour le col d'Orgias. Je choisis un itinéraire en croupe qui surplombe le refuge et nous donne du recul sur le Malinvern , et nous oblige ensuite à passer au dessus de barres au niveau du lac de la Valetta et , surpris , des chamois à la cale au soleil approchent Isabelle . Col d'Orgias (2600 m) ski sur le sac. S'ensuit une descente facile sur le col de la Lombarde et le large vallon qui amène au sanctuaire de saint Anna de Vinadio. Remontée vers le Passo de Tesina, repas au dessus du lac de saint Anna avec une petite brise qui a l'avantage de maintenir la neige froide. Le Pas (2400 m ) , descente NW dans le vallon de Roccias jusque vers 2000 m et remontée SW  puis N au passo di Sommetta ( 2190 ) . Descente de plus en plus en forêt, bartassage assuré et forcé .La fatigue est là et des ravins à contourner aussi ! Il nous faut continuer et prendre le sentier qui coupe assez bas vers 1600 m pour enfin remonter sur le refuge Alexandris Foches  (1910 m ) où attendent  Emilio et son épouse ; accueil royal . Apéro au coin du poêle, nous sommes gâtés, soirée festive. Vendredi, grasse matinée, lever 7H30. Montée facile, lac de san Bernolfo, vallon de Colle Longue, les lacs, puis l'arête qui mène à la cime de Colle Longue ( 2759 m ) . Une main courante de vingt mètres pour aborder ce couloir assez raide ; bon grip,  bon ski puis on se lâche dans le vallon. Vers 2250 m, repeautage, repas, lacs de Lausfer, et le vent qui se lève comme on arrive au pas du Corborant sous la bourrasque ; crampons. Passage rapide du col, ski de suite avec une petite traversée sur la gauche, allez, ne pas traîner, le ciel se déchaîne, la fatigue, le froid, on arrive sur le lac de Rabuons. Lumière incidente sous les nuages ; superbe nuances dans les gris , le lac brille , scintille , le refuge est en vue , et  quel refuge , du gaz , du bois ,un poêle , le dortoir juste au dessus ; on n'aura pas froid . C'est notre dernier soir, mais on ne traîne pas même avec un jeu de tarot ! Samedi ; mauvais temps annoncé. Pâtes / gésiers confit, coucher 8H, lever 5H30, départ 7H15. Il neige dès la sortie du refuge, Le mauvais temps nous rattrape avant même d'avoir pu s'engager dans le couloir qui accède au pas d'Ischiator. Je doute et change de couloir … bingo ! Il sort ! Avec Jérôme, nous redescendons pour alléger les filles de leur sac dans la partie mode piéton, François range notre matériel et Bertrand cajole JLR. Descente à vue, en fait sans vue. On passe à coté du refuge Miglirero et on  ski jusqu'au village de Bagni . Petite navette voiture, resto pasta et retour ….










CLUB ALPIN FRANCAIS NIMES CEVENNES
14 RUE FERNAND PELLOUTIER
30900  NIMES
Contactez-nous
Tél. 04 66 67 92 99
Permanences :
jeudi 20:00-22:00
Agenda