Carnet de route

Fin mars en Vésubie

Le 30/03/2008 par X

-         Un week-end dans le Mercantour ?.... c'est trop loin ! Y'a pas assez de neige !... T'es sûr ?!

-         Bien sur que oui : regarde, c'est à quatre heures de Nîmes centre, chaussures aux pieds et au départ du Boréon et y'a seulement trois cents mètres de portage sur trois mille six ! Si, ça peut le faire...
Ecoute : imagine cette forêt maritime du vallon des Erps où on louvoie d'un névé à l'autre sous le regard des chamois, puis au lagarot des Sagnes où nous nous posons pour un repas. Pense au col de Guilié nous nous sommes déjà séparés. Avec Frédéric nous allons  au plus court pour basculer sur le refuge Génova en contournant le Brocan. James, Bertrand et les deux jeunes du jour, Jérémie (20 ans) et Cloé (bientôt 17) font un détour découverte par les lacs de Baïssette sous la muraille rocheuse de la Ruine et accèdent au Guilié. Il manque 1 mètre pour faire un trois mille. Mais, en montant sur la croix, ça peut compter! Ça y est, ils nous rattrapent, mais James a oublié ses peaux au sommet. Allez, je l'accompagne, re-Guilié et, plus court et bien tentant, on trouve un passage en face nord. Dix mètres très raide avec le passage de la corniche, puis super neige. Itinéraire assez expo au début, pas vraiment direct, mais bien skiable. On se retrouve tous presque à la nuit au refuge.  « Local hivernal » à l'étage. Accès  par l'issue de secours. Poulie pour les sacs. Corvée d'eau, le seul luxe est les couvertures et la traditionnelle purée-brandade ! Demain, Cime de l'Agnel pour tout le monde. Les deux « guides » et leurs jeunes sont encordés pour remonter le couloir nord-ouest. Belle ambiance, étroit, un peu long, bon apprentissage du piolet-crampons. On se croise en bas du couloir nord-est. Quelle belle neige ils ont eu, et que c'est dur pour nous de le remonter. Ah oui, Fred fête ce jour-là son anniversaire (60 ans) au sommet! Mais il est un peu à bout pour en profiter. Pour nous, descente sud par le refuge Cougourde puis les pistes de fond jusqu'à la voiture. Les rapides continuent leur tour découverte par le beau vallon Del Assino qui passe devant le refuge Soria Héléna (refuge d'hiver insalubre), puis une longue remontée au col de Fenestre sous leurs majestés, du Gélas et du St Robert.Courte descente au lac de Fenestre et rephoquage pour le pas des ladres .Ensuite, la dernière descente par le Lac de Trécoulpas et le vallon du Haut Boréon pour se rejoindre à la voiture !.. Alors le Mercantour, ça vous dit ?







CLUB ALPIN FRANCAIS NIMES CEVENNES
14 RUE FERNAND PELLOUTIER
30900  NIMES
Contactez-nous
Tél. 04 66 67 92 99
Permanences :
jeudi 20:00-22:00
Agenda