Carnet de route

Le plaisir de la rando-escalade dans les Calanques

Le 09/03/2014 par Fred C

Rando-Escalade : Le tour du Bec de Sormiou

Sortie organisée par Jean-Paul PERREL

Dimanche 9 mars 2014

Le plaisir de la rando-escalade dans les Calanques

Après un samedi passé du côté de l'Aiguille de Sugiton à faire de l'escalade plaisir ; comprendre de l'escalade facile où le paysage compte plus que les cotations, le CAF de Nîmes se donne rendez-vous le dimanche à la Calanque de Sormiou.

Au matin, du col de Sormiou, la vue émerveille déjà notre regard et met en éveil nos sens. En effet, les ingrédients d'une bonne journée sont présents : un grand soleil, une température printanière, une bonne humeur générale et une fine équipe intégérationnelle prête à découvrir ou redécouvrir les joies de la rando-escalade dans le massif des Calanques de Marseille.

Au départ, on passera sous silence le « léger » retard d'une partie de l'équipe arrivant le matin même de Nîmes. C'est l'occasion au passage de chambrer gentiment quelques têtes. Avant de partir on s'équipe et on se repartit le matériel de manière équitable pendant que Jean-Paul effectue un petit topo sur la journée qui s'annonce.

Au niveau de la plage, on attaque directement dans le vif du sujet avec la montée à Rumpe Cuou (pas besoin de traduction). Le couloir est raide mais court. Ce premier petit effort est vite récompensé par la vue, qui s'offre à nous, lorsqu'on débouche sur la crête, d'un côté un miroir d'eau scintillant qui met en écrin l'île de Riou et de l'autre la calanque aux eaux turquoises de Sormiou où on aperçoit d'en haut quelques courageux qui tentent de piquer une petit tête, malgré la fraicheur de l'eau.

Bref détour découverte par la grotte des Anglais et on s'installe sur le fil de la crête en alternant randonnée, passages techniques et petites désescalades en direction du sud est. Le groupe progresse de manière homogène et serpente telle une chenille sur les crêtes. Un panoramique à 180° allant du Bec de l'Aigle au Rocher des Goudes n'a de cesse de ravir nos regards.

On continue notre route en passant à proximité du Dièdre Guem et son pin singulier avant de basculer à droite au col de Lui d'Aï par une descente bien équipée qui nous amène sur une large vire dominant la grande bleue. On longe le secteur caractéristique de Tiragne avant d'effectuer un passage équipé d'une main courante afin de rejoindre l'extrême bec de Sormiou. La section technique est superbe avec le passage d'un petit bombé assez intéressant sur la fin.

On pose ensuite les sacs à dos pour un pique-nique au soleil. On est entouré par les flots. Moment agréable avec l'impression d'être seul au monde. Seuls les bateaux, qui passent à proximité en nous saluant, nous rappellent qu'on n'est pas totalement isolé.

Après le traditionnel carré de chocolat en guise de dessert, on reprend notre cheminement mais cette fois côté ombre, il fait frais et c'est agréable. La vire qui nous mène à un petit passage d'escalade est large et esthétique. Le blanc du calcaire, le noir de la corrosion et le bleu de la mer donne l'illusion de marcher au dessus d'une toile de maitre. La remontée plus technique vers la plage de Sormiou est très plaisante notamment avec deux jolis rappels. Tout le monde se régale.

Le dernier rappel, nous dépose au pied de la grotte du Capelan. L'endroit est mystérieux. Le rocher rouge marbré, le bruit des vagues, l'eau cristalline contribuent à renforcer cette idée. Au Cap Redon, les esprits et les corps ne sont pas entamés par les efforts de la journée et on décide de remonter sur la crête de l'Antécime pour admirer un dernier coup le spectacle offert par cette calanque de Sormiou. Les passages en crête sont bien gazeux mais le plaisir des yeux est total. Le soleil commence à décliner et la roche se drape peu à peu d'une robe orangée. On se délecte du paysage, mais c'est le signal que l'on choisit pour regagner la plage et la voiture.

La journée est trop belle et on veut en profiter jusqu'à la dernière goutte. Du coup, on prend la décision d'aller boire un coup en terrasse sur la plage du Prado. Le couché du soleil est magnifique, on trique, on remercie encore Jean-Paul pour cette belle sortie et on profite encore au maximum avec de partir dans les bouchons de la Corniche et de retrouver Nîmes.

Le Tour du Bec de Sormiou, c'est le genre de dimanche qui fait vivre des débuts de semaine difficile au travail Parce tu te demandes toujours pourquoi les semaines durent pas deux jours et les weekends cinq.

En tout cas, bravo encore à Jean-Paul pour l'organisation de cette journée et à tout le monde parce comme l'a dit Daniel, l'amalgame entre les anciens et les jeunes ne s'est pas ressenti. L'ambiance était top. Vivement, un autre weekend dans les Calanques !

Bref, on remet ça dimanche prochain ?

 

Participants : Jean-Paul, Christelle, Florence, Daniel, Noëlle, Josiane, Remy, Eve, Fred.

Photos par Jean-Paul et Remy

CLUB ALPIN FRANCAIS NIMES CEVENNES
14 RUE FERNAND PELLOUTIER
30900  NIMES
Contactez-nous
Tél. 04 66 67 92 99
Permanences :
jeudi 20:00-22:00
Agenda